Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

😷« POGNON DE DINGUE » : GESTION BUDGÉTAIRE DANS LA START-UP NATION

février 7, 2021

Macron, le président banquier et ses ministres managers, sont des néolibéraux qui ont été élus en vantant leur « efficacité » et leur « bonne gestion budgétaire ». En réalité, c’est l’incompétence abyssale à tous les niveaux qui les caractérise. Exemple de leur politique criminelle sur les masques :

➡️ PLUS D’ARGENT POUR DES MASQUES CHINOIS QUE DANS LA SANTÉ

La France a importé 10,3 milliards d’euros de produits liés à la crise sanitaire en 2020, très majoritairement des masques et des tests. 5,9 milliards d’euros ont été dilapidés pour acheter des masques en urgence, hors de prix, à la Chine. Rappelons nous : les pays occidentaux s’étaient déchirés au printemps 2020, alors que la pandémie explosait, pour se fournir en masques frappés de pénurie. A l’époque, le gouvernement français avait menti sur l’utilité des masques pour gagner du temps. Dans ce contexte, spéculation sur les masques chinois, vente au plus offrant et même détournement de masques avaient eu lieu. La France a donc dépensé 6 milliards pour des masques, c’est autant que les dépenses de santé prévues pour les 5 prochaines années en France ! C’est l’équivalent de plusieurs centres hospitaliers flambant neufs. Ce gouvernement néolibéral qui prétend faire des économies sur la santé et le social est le pire des gestionnaires. Il faut d’ailleurs ajouter à la facture 1,6 milliard d’euros pour acheter des tests made in China.

➡️ LA PRODUCTION DE MASQUES DÉLOCALISÉE

Ces dépenses pharaoniques sont le résultat de choix politiques. Jusqu’en 2018, une entreprise bretonne située dans la ville de Plaintel pouvait fabriquer des centaines de millions de masques. Un salarié racontait au printemps dernier « Nous avions une capacité de production de 220 millions de masques par an, quatre millions par semaine, en cas de crise ». Lors de l’épidémie de grippe aviaire, l’État s’était engagé à « commander à cette entreprise plusieurs millions de masques chaque année. Et puis il y a eu un désengagement de l’État. La chute des commandes a été catastrophique pour l’usine. » Dès 2011, les plans de licenciement s’enchaînent, le chômage partiel devient la règle. Eté 2018, les derniers salariés de l’entreprise sont licenciés pour des motifs « économiques », et la production délocalisée, avec l’aval du ministère du travail. En septembre 2018, l’usine de Plaintel ferme ses portes. Un mois plus tard, les chaines de production sont détruites. Macron était au pouvoir.

➡️ DESTRUCTIONS

Au printemps, le journal Le Monde avait publié une vaste enquête sur la gestion des masques par le gouvernement. Les auteurs avaient révélé que le gouvernement avait détruit en pleine crise plusieurs millions de masques chirurgicaux, dont certains étaient sans doute réutilisables. Le quotidien avançait le chiffre de 616 millions de masques envoyés au pilon.

Dangereux pour les libertés, inefficaces sur le plan sanitaire, ceux qui nous gouvernent et font des économies sur nos vies sont incapables de gérer l’argent public. Le néolibéralisme, c’est le pillage de l’argent public au profit d’entreprises privées. Combien de lits auraient pu être ouverts, combien de postes de soignants en plus à la place de ces milliards dépensés en masques qui auraient pu être produits localement ?


Sources :

https://www.lopinion.fr/edition/economie/france-a-achete-milliards-d-euros-masques-chinois-en-2020-235847?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=barre-partage-site

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/comment-la-principale-usine-francaise-de-masques-a-ferme-enquete-sur-une-mort-programmee-1585852516

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 841 vues