Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

MALI : L’ARMÉE FRANÇAISE A BIEN MASSACRÉ 22 CIVILS LORS D’UN MARIAGE

mars 31, 2021

– Une enquête de l’ONU confirme ce que la France tente de nier –

Nous vous en parlions en janvier dernier : à Bounti, au Mali, le 3 janvier, une vingtaine de personnes célébrant un mariage est fauchée par des tirs et des explosions. Ces frappes viennent de drones tueurs. Plus précisément, de drones tueurs français.

Dès les premiers jours, les images de l’enterrement des victimes font le tour des réseaux sociaux localement. Très peu relayé par nos médias, le drame est occulté , alors que les témoignages pointent la responsabilité de l’armée français. L’information remonte tout de même vers le pouvoir, qui se dédouane : la responsabilité de la France dans cette tuerie est balayée par la ministre des armées, Florence Parly.

Pourtant, l’évidence est là : de très nombreux témoignages sont concordants, rapportant que les tirs « venaient du ciel », « il y a eu plusieurs frappes, l’une après l’autre ». Ce type et cette force de frappe correspondent aux méthodes militaires françaises. Et justement, les forces armées de l’opération Barkhane étaient en action au même endroit, avec des drones appelés « reaper ». Soit la « faucheuse »… Des « coïncidences » qui ne trompent personne.

Mais force est de constater que les témoignages de quelques civils au Mali n’ont guère de crédit auprès de la France et des médias. Ils n’ont d’intérêt pour le pays que pour en tirer leur propres intérêts dans un rapport de force largement asymétrique digne de la Françafrique et du néocolonialisme.

Le 30 mars, la MINUSMA déclarait dans son rapport « être en mesure de confirmer la tenue d’une célébration de mariage qui a rassemblé sur le lieu de la frappe une centaine de civils ». L’attaque a fait 22 morts. « Quand je suis revenu, j’ai découvert le carnage, on n’arrivait pas à identifier les victimes » témoignait un habitant.
Malgré ces preuves accablantes, la France reste dans l’obstination. Dans l’obstination d’un déni conscient, qui refuse toute justice aux victimes et à leurs familles.

L’armée française a tué 22 personnes en plein mariage et détruit la vie des dizaines d’autres.

Justice pour les victimes maliennes !

https://www.nantes-revoltee.com/la-mort-venue-du-ciel-au-m…/
https://f24.my/7WLU

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 1 029 vues